vendredi 14 septembre 2012

Pourquoi est-ce que les méchants prospèrent tandis que les cœurs purs sont affligés?




                      Psaume 73.


Ce psaume est une recherche amère et désespérée, rappelle le genre de question que troublée Jérémie et Job (Job 21.1 à 34;. Jer 12:1), et le Psalmiste a une confession et une découverte suprême de partager.

Asaph, l'homme qui, dans les jours du roi David a été soulignée comme chef de file de la musique Temple semble avoir été un homme d'une certaine distinction dans sa journée. Situé dans l'époque du roi David, il y avait pas de problèmes de cette nature, signifie mal interpréter la vie humaine et la nature humaine.
Le psalmiste est un problème qui afflige: pourquoi les méchants prospèrent, apparemment sans l'action de Dieu? Pourquoi sont affligés avec un cœur pur? Cependant, à partir d'une perspective plus large et plus profonde la vie, face à la vacuité et la futilité de la vie glamour des méchants.
Le psalmiste commence par reconnaître que «Dieu est bon pour Israël, avec un cœur pur." Il comprend et a sans aucun doute la bonté de Dieu, même dans le psaume passer par une crise personnelle. Une première lecture pourrait conduire à un problème de la rétribution, la cause et l'effet, où ceux qui s'efforcent de vivre une pureté des semences pieux de cœur et de vie. Il ya des passages bibliques qui éclairent cet aspect, le «cœur pur» ne vient pas de l'homme mais de Dieu (Psaume 51,10; Ez 11:19, 36:26, Rom 2:28-29).



Les versets 2-12, dominent «eux» mais à la vue du «soi».

Raté de peu le Psalmiste de "se perdre sur le chemin» ou «avait failli se détourna de ses pas." Identifie ce qu'il appelle «l'écart», les raisons qui ont attiré lui l'envie de voir la "prospérité des méchants." La santé des méchants et leur apparente liberté des soucis et malheurs conduit à l'arrogance, ce qui a conduit le Psalmiste à la tentation de les envier.
Le mot «shalom» se penche sur la bénédiction sacerdotale (6,22 à 27 chiffres). Asaph était bénédiction pour les méchants, pas nécessairement vos actions, mais les gens, alors que leur nature humaine a voulu cette «shalom». Certaines versions de la Bible traduisent "shalom" pour "la prospérité", d'autres excluent le mot, mais exprime toute autre traduit par «bonne chance» et «comment bien».



Les versets 13 à 16, domine le «je».

Il ya une séquence d'antagonistes parallèle: tandis que les méchants ne sont pas «en détresse», qui gardent le cœur pur sont «affligé et punis tous les matins" - les versets 5 et 14, la «fierté et la violence» implique les méchants, ceux qui gardent pur le cœur "se laver les mains dans l'innocence" - versets 6 et 13.
A partir de ce moment commence le «pourquoi ça?" "Pourquoi ça?" Ce qui nous amène à le psalmiste déclare: "... inutilement gardé cœur pur ... ». Où est votre prospérité? Où est votre bénédiction?

Comment croire en un Dieu qui est bon, se réserve le châtiment d'un cœur pur. Mais le simple fait de la formulation du psalmiste pensait choqué au point d'adopter une meilleure attitude mentale. Et il commence à exprimer et déclarer un acte public, le résultat d'une décision consciente - "Si j'avais pensé à ces paroles ..."
Certitudes, il est bon de parler, mais au cas où vous ne devriez pas parler, car il ya des questions que l'intellect humain ne peut pas comprendre, et qui devrait être prise seulement à Dieu.



Deux verbes attirer l'attention sur le verset 15.


Tout d'abord, le verbe «parler» avec le sens de l'expression déclarer.
Deuxièmement, le mot «trahi», c'est que pour trahir, être dangereux.

Compréhension israélienne, l'individu ne peut pas être appelé enfant de Dieu (Deut. 14:1;. Ex 4,22), mais seulement le peuple, en tant que communauté, étaient des enfants de Dieu.
Par conséquent, en trahissant la communauté, l'individu perd la participation au présent titre.
Nous pouvons dire que l'apôtre Pierre fait la même relation, un peuple appartenant à Dieu, quand il cite:

"Mais vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple appartenant à Dieu, pour proclamer les louanges de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous, oui, avant, vous n'étiez pas les gens, mais maintenant êtes le peuple de Dieu, qui n'aviez pas obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde. " (1 Pierre 2:9-10)
Asaph reflète et exprime son incapacité à comprendre les choses de Dieu.


De son incapacité à résoudre et expliquer les situations de la vie.
Lui seul n'a pas compris, n'a pas eu la force de comprendre.



Dieu, la deuxième personne, détermine le sort du «eux» (versets 17-22).




De ce point on peut voir le redressement.

Le psalmiste entre dans le sanctuaire de Dieu et de réaliser leur fin. Le psalmiste, bien entouré par continuellement injuste, ne pas plier, parce qu'il suit la loi de Dieu et médite en permanence.
A partir de ce moment, il commence à discerner les faits.
Tout en se tenant en présence de Dieu, il est démontré que les injustes ira à la destruction, la désintégration totale de la mort. La sécurité des méchants, basé sur la puissance et de la richesse, est illusoire. Alors que les apparences indiquent une trajectoire faussement grandiose dans la réalité sont glissantes en place. Leurs vies sont réfléchis par l'espoir et la peur de perdre leur fortune et le pouvoir. Cette crainte devient terreur et périssent, parce qu'ils s'identifient à ce qu'ils ont. La vie des méchants n'était pas réel, parce que c'était une relation brisée avec le Seigneur.
De la rencontre avec le Seigneur, le psalmiste a été prise afin d'évaluer votre vision. La réflexion a conduit à identifier sa situation, brutal, ignorant, un bigot était avant la connaissance de Dieu.
Maintenant, au lieu de s'attarder sur la prospérité des méchants, il arrive enfin à la présence du Seigneur et croit que la plus grande bénédiction est d'avoir Dieu comme guide et conseiller proche.
Peu importe ce qui peut arriver dans votre vie, Dieu est Dieu. Elle est centrée sur Dieu transcende le ciel et la terre, et c'est Dieu qui établit la dimension que «pour toujours», «éternel» et «éternelle».

Conclusion
"Ceux qui se détournent de toi, vois périr: tu détruire tous ceux qui sont infidèles à vous" - a répondu aux questions dans les versets 18-20. «Pour moi, il est bon d'être proche de Dieu, le Seigneur Dieu je placerai mon sanctuaire, pour proclamer tous ses actes» - répond aux questions dans les versets 24-26.

On peut en conclure que la fidélité de la foire est la confiance absolue en l'Éternel, Dieu de l'Alliance.

mardi 4 septembre 2012

Le Marché, l'Église et le Néolibéralisme

Les années 1970 ont marqué le début de la théologie de la prospérité au Brésil et en Amérique latine et en Europe.

Certains segments dans les mouvements pentecôtistes et les organisations sur le terrain étaient des véhicules de diffusion interconfessionnelles ensemble de doctrines sur la prospérité personnelle comme un signe de la bénédiction divine.

Chaque mouvement segment, l'organisation élabore son chemin vers la prospérité et accentuations sur les doctrines religieuses liées, ciblées réalisations personnelles ou familiales, les progrès en matière de santé, de finances et de prospérité matérielle.

La Théologie de la Prospérité a été bien accepté dans les dernières décennies, en raison de nouvelles orientations de la société sociale, politique et économique dans lequel elle opère.

Ainsi, l'environnement influence l'idéologie des individus, donc de nouveaux paradigmes sont pris comme une vérité incontestable.

Le discours basé sur la théologie de prospérité est un logement aux intérêts et aux valeurs de la société contemporaine, nourrit le désir de l'utiliser comme une recherche de la satisfaction et renforce le comportement individualiste libérale et les habitudes.

Et dans ce processus, révèle la nature pécheresse de l'homme qui se détourne de Dieu.

Les pratiques politiques et économiques observés au Brésil et en Amérique latine sont conformes aux politiques néolibérales établies dans le monde entier. La force dominante dans le monde d'aujourd'hui est le marché. Les pays qui sont en mesure de participer au marché du monde sont ceux qui sont capables de produire et de consommer, sinon ils sont hors de la dynamique économique.

Les Etats ont été incapables de changer les lois du marché ou qui influent sur l'ensemble du système. L'idéologie néolibérale, diffusées par la mondialisation de l'information, fait croire aux gens que le marché ou la consommation est la solution de l'humanité. Cela conduit les gens à ne pas hiérarchiser les liens de solidarité, ce qui les rend plus individualiste.




Dans le capitalisme, une des raisons du succès de la théologie de prospérité parce que présente un Dieu qui ne gêne pas le bon fonctionnement de l'économie de marché, pour une immersion dans la société dans sa dimension économique.

En ce qui concerne les pratiques commerciales, il convient de noter que:



Deslanchadas controverses par ce segment religieuse résultant principalement de l'espace réservé à d'importantes pratiques financières et magique, même si, d'une part, leurs églises ne sont pas limités à ces aspects et d'autre part, la magie et l'argent ne sont pas l'apanage exclusif du néo-pentecôtisme.




Nous concluons que c'est une théologie qui s'adapte à la société moderne actuelle où tout s'achète et tout se vend, vend tout, même le non-rationnel, réglant ainsi la notion de religion payé. Application d'une mise sur le marché vorace et agressif, position stratégique pour ceux qui veulent dominer une situation.

Mais comme tout phénomène n'est pas né dans le vide, parce que pour son expansion, il doit y avoir des conditions spécifiques qui permettent de développer, parce que la nature humaine préfère la société de consommation et les tentations du marché, en optant pour la magie religieuse et utilitaire même comme une arme de l'ascension sociale.

L'expérience religieuse actuelle souffert dans les dernières décennies du XXe siècle, des changements substantiels. Certains aspects du nouveau profil sont dus, entre autres aspects, la multiplication des groupes de l'Est, l'affirmation afro-brésilienne religieux, les expressions spirituelles et magiques. Les théologiens et les savants de la religion, en particulier pour analyser le champ des églises et mouvements chrétiens, indiquent qu'il ya une croissance dans le nombre de groupes un impact direct et grave de divers éléments de la matrice culturelle brésilienne et religieux. Cela provoque l'expérience concrète de la foi chrétienne obtenir parfois, ce qui ouvre la possibilité de l'émergence d'éléments idolâtres. En ce sens, il ya le «marché religieux». Ce cadre est entièrement en accord avec les changements sociopolitiques droits, économiques et culturels à travers le monde.

Il s'agit d'un système économique d'un costume religieux.

C'est une religion de résultats, une science de la réussite.

Une vision du monde est dualiste, être chrétien dans le milieu de la bataille entre Dieu et Satan.

Le destin de l'être humain est dans vos mains, investir en Dieu et attendent des dividendes.